Les symptômes du glaucome

Le glaucome à angle ouvert est une maladie sournoise.

Le plus souvent, il n’existe aucun signe d’alerte pouvant faire suspecter la survenu d’un glaucome. C’est pour cette raison, qu’un dépistage de la maladie est essentiel.

Pendant longtemps, la vision centrale est conservée car les déficits du champ de vision surviennent au niveau de la périphérie de la vision, et les deux yeux ne sont pas toujours atteints de la même façon (un œil compense l’autre). Seul l’ophtalmologue est capable de dépister les premiers signes de l’atteinte en examinant le nerf optique et le champ visuel. Le glaucome est une maladie sournoise, « elle entre sans frapper », selon l’expression souvent consacrée. L’atteinte du nerf optique qu’elle entraîne est irréversible, et il ne faut donc pas attendre pour se faire dépister et traiter.

Dans le glaucome aigu, les choses sont différentes: la montée de la pression oculaire est très rapide, en quelques heures, et le patient ressent des douleurs de l’œil, une rougeur oculaire, voire même des nausées et des vomissements. La vision est rapidement brouillée, et le patient peut percevoir des halos colorés autour des lumières vives.

Le glaucome aigu est une urgence ophtalmologique qui nécessite de consulter en urgence, car la vue peut être irrémédiablement compromise.

Le glaucome est-il douloureux ?

En général, le glaucome est une maladie indolore, car la pression oculaire augmente très progressivement. L’absence de symptômes évidents contribue d’ailleurs à faire du glaucome une maladie oculaire redoutable, car le patient ne ressent rien pendant plusieurs années.

Lorsque la pression oculaire atteint un certain niveau (en dessus de 30 à 35 mm Hg), le patient commence à ressentir des douleurs, soit directement dans l’œil, soit autour de l’œil (essentiellement, dans l’orbite et le front, plus rarement vers l’arrière de la tête). Les douleurs sont très rares dans le glaucome chronique, mais très fréquentes dans le glaucome aigu.

Les deux yeux sont-ils toujours atteints de la même façon ?

Le glaucome est une maladie qui touche les deux yeux, mais les yeux sont volontiers toucher d’une façon un peu différente. Classiquement, l’œil le plus atteint est celui qui a la pression oculaire la plus forte. Rarement, il existe des cas où un seul œil est concerné par le glaucome, comme par exemple suivant un traumatisme oculaire.