Les mécanismes du glaucome

Lorsque l’évacuation du liquide intraoculaire est rendue difficile, la pression s’élève dans l’œil. Le nerf optique une zone plus particulièrement fragile, car elle est déformable. Lorsque la pression dans l’oeil s’élève, le nerf optique à tendance à être repoussée en arrière et ces fibres se font écrasés à ce niveau. Cette atteinte du nerf optique engendre un déficit dans le champ de vision. C’est la cause réelle du glaucome.


Les différentes formes de glaucome

Le glaucome à angle ouvert

C’est la forme la plus fréquente de glaucome. Elle est liée à la fermeture progressive du filtre d’évacuation (trabeculum) du liquide intraoculaire. Le fait que ce phénomène soit progressif explique que le patient ne ressente pas l’augmentation lente de la pression oculaire,

Le glaucome par fermeture de l’angle (aigu ou chronique)

Le glaucome aigu par fermeture de l’angle est très brutal. Il est lié à l’accolement en quelques instants de l’iris au filtre d’évacuation, le trabeculum. Il est associé à d’importantes douleurs, des nausées et à une baisse importante et aigu de la vue. C’est une urgence ophtalmologique.

Le glaucome chronique par fermeture de l’angle est lié à l’accolement progressif de l’iris au filtre d’évacuation, le trabeculum. Le liquide intraoculaire (humeur aqueuse) n’arrive pas facilement à joindre le filtre d’évacuation et la tension intraoculaire monte souvent d’une manière intermittente. Si la condition n’est pas traitée, elle peut aboutir à une crise de glaucome aigu

Autres formes

Il existe par ailleurs des glaucomes plutôt rares survenant dès la naissance et appelés glaucomes congénitaux. Leur traitement est chirurgical d’emblée.

Un glaucome peut se déclencher à la suite d’une autre maladie de l’œil comme une infection, une inflammation ou un traumatisme.

Une intervention chirurgicale oculaire (par exemple, d’une greffe de cornée, d’une chirurgie grave de la rétine) peut aussi parfois entraîner cette maladie.